AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Perdue dans quelques notes... [Pv Sokar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lee Sae Rin
Prof
avatar

Date d'inscription : 30/05/2012
Messages : 12

MessageSujet: Perdue dans quelques notes... [Pv Sokar]   Jeu 7 Juin - 1:11

A peine descendue du taxi, les valises traînant sur le trottoir, une housse de basse sous le bras, la jeune femme s'émerveillait devant la façade d'un bâtiment. L'avenue était bondée, bruyante à souhait, chaque son et lumière rebondissant sur le crépi. L'école de musique Edenbridge... Une nouvelle porte s'ouvrait devant-elle. Un avenir prometteur si le destin en avait décidé ainsi...

La grille pivota silencieusement, bien huilée, donnant sur une allée pavée, soigneusement entretenue, bordée de petites fleurs de toutes les couleurs. L'école était séparée de la rue par un muret en briques surmonté de grilles en fer forgé noir. Pour masquer la vue aux passants trop curieux, une haie avait été plantée le long de la séparation, préservant l'intimité des élèves. Je m'avançais doucement, les roulettes de mes valises ronronnaient sur le sol. Mes creepers ne faisaient aucun bruit. La grande porte du hall était à moitié vitrée. Je collais mon visage comme une enfant trop curieuse à la paroi de verre pour tenter d'apercevoir quelque chose. Seules des banderoles avec différents messages pendouillaient face à l'entrée. La plupart souhaitaient la bienvenue aux nouveaux en espérant que leurs années ici soient fructueuses, dans pas mal de langues. Ceci m'arracha un léger sourire. Ce nouveau travail promettait être fort intéressant et certainement rempli de surprises en tout genre. Décidée, je poussais la porte, tout aussi expressive que la grille d'entrée. L'endroit était désert. Différentes flèches indiquaient les directions des lieux souhaités. Malheureusement, je ne savais pas trop où me rendre. L'entretien avait été fait par visioconférence, donc pas besoin de se présenter au directeur tout de suite. La rentrée était dans peu de temps, et je devais trouver un endroit où loger. Apparemment, des appartements étaient à louer juste en face de l'école, réservés au corps enseignant, d'après ce que j'avais cru comprendre, mon japonais étant assez rouillé, j'avais peur de m'être trompée sur certains détails.

Une des directions attira mon attention, ma curiosité l'emporta, me faisant traverser d'interminables couloirs encore suivie de mes lourds bagages. Les lieux semblaient neufs, d'un style assez simple mais chic. Alors que je fonçais vers l'administration, pour me renseigner sur les modalités de logement, mes yeux rencontrèrent un détail qui me fit me stopper net. Un, deux, trois pas en arrière et mon visage se trouvait pile poil dans l'encadrement de la vitre de la porte. Une salle de cours ? Non ! Mieux que ça ! Une salle de musique remplie de guitare et de basses. Si quelqu'un avait eu le malheur de me croiser à ce moment là, il aurait vu une folle, habillé grunge, le jean tellement troué qu'on se demande s'il reste assez de tissu noir pour pas attraper froid par dessus un collant rouge cerise et une veste en similicuir bordeaux, touche très féminine, pour cacher un corset noir et rouge brodé de perles et de rubans. Mais cette folle aurait eu les yeux écarquillé de bonheur, scintillants de joie, presque à baver contre la porte. Parfois, oui, j'avais des comportement infantiles, surtout concernant la musique, et les guitares-basses.

Sans gène, ni par manque de respect, j'entrais dans l'antre d'ali baba. Toutes ces merveilles ! Un pur régal pour les yeux, mais tellement plus pour les oreilles. L'ampli état là, juste à côté des basses classées méticuleusement. Et pour une fois, je n'allais pas sortir la mienne, ma Warwick Bootsy Collins Black Star chérie. Du moins, pas tout de suite. J'allongeais le bras et en décrocha une du mur. Au simple au hasard, sans la regarder. Je voulais découvrir sa personnalité, ses sonorités propres... Le branchement effectué, les cordes ajustées, mon arrière-train cuté sur un tabouret moelleux, et mes doigts commencèrent leur ballet, leur danse, tantôt saccadée, tantôt fluide. Chaque note sortait avec une précision, tellement de sentiment, tellement de profondeur, qu'on se serait laissé bercer n'importe quand, juste pour le plaisir d'écouter le petit morceau d'impro que j'offrais à mon coeur, mon avenir et à cette école. Je n'étais déjà plus là, je baignais loin d'ici emportée par les notes, la tête baissée vers le sol, mes cheveux me cachant le visage. Les spectateurs invisibles étaient silencieux, trop calme. Mais trop calme, c’est bien aussi... Je sentais que j'allais bien me plaire ici.


Dernière édition par Lee Sae Rin le Lun 11 Juin - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sokar
Prof
avatar

Localisation : ...
Date d'inscription : 16/02/2010
Messages : 26

MessageSujet: Re: Perdue dans quelques notes... [Pv Sokar]   Lun 11 Juin - 0:53

Time to fuckin’ wake up !



Bon, today etait un grand jour, et la bonne humeur de Sokar etait de mise, comme a l’accoutumée… bien evidemment ! je trouverais tout a fait approprié et somme toute quasi obligatoire que vous relisiez la phrase precedente afin de la ponctuer d’un de ces magnifiques « LoL » qui fait l’apanage et la beauté de l’inculture de notre jeunesse actuelle, preferant fuir le monde dans une triste geekitude plutôt que d’apprendre a sortir, et a converser de manière normale et tout a fait soutenue… … … bref, le soky tirait une fois de plus la gueule, même si de manière objective, c’juste sa tronche de base. C’était bientôt la rentrée, fallait qu’il aille preparer sa salle… et ca le gavait un peu. Il avait la tronche dans le cul, mais genre un truc bien violent. Il avait vagabondé de concerts en fiesta depuis un mois, histoire d’essayer de se changer les idées après cette emission ricaine a la con.

Que j’vous explique. Pendant les vacances, il avait été contacté par Oprah pour venir dans son show. Comme a ce moment la en plus il était de passage aux states, il s’était dit qu’ca pouvait se faire, d’autant plus que Crissy, la chanteuse avec qui il avait debuté, en était aussi, et c’était une bonne occasion de la revoir. Il ne s’était pas douté que les trois autres enfoirés du groupe de base, qu’il avait derouillés sur scène, serait également de la partie. Sokar savait qu’ils avaient continué a jouer de leur coté et qu’ils avaient eu leur petits succes, mais les ventes d’album le prouvaient, ils n’avaient jamais rien fait qui egalait le duo Sokar/Crissy. Donc autant dire que l’ambiance sur le plateau était assez tendue. Je vais pas rentrer dans les details, mais ca avait clairement derapé, et en direct live bien evidemment. Crissy qui en avait plus qu’assez des vannes et qui baffait son ancien bassiste. Les guitaristes qui voulurent repliquer mais Soky qui s’interposa.. fin un bon gros bordel quoi. Heureusement, ils avaient au moins eu le temps de jouer un morceau, avec crissy, qu’il accompagna a la guitarre, avant qu’ca pete !!

Du coup, ca relanca l’interet pour lui qu’avait déjà beaucoup de gens. Les appels ne cesserent durant des semaines, afin de l recruter dans des groupes. Le seul appel auquel il répondit fut celui de crissy qui lui proposa d’enregistrer un nouvel album en side project de son groupe a elle. Et malheureusement, c’était peut être la seule personne en ce bas monde a qui il ne pouvait rien refuser. Il passa donc le reste de son mois a rembarrer les gens au telephone, a composer pour l’album a venir, a aller voir des potes des states qui passaient au japon, et a aller en soirée avec Jonathan.

La, today, c’tait le jour ou il repartait pour l’ecole avec son paquetage sur le dos ! sa gratte, son cajon, ses cymbales et tout son matos sur le dos, il partit pour Edenbridge. Une fois sur place, il se rendit dans sa salle de cours ou il commenca a preparer son matos. Il y était depuis un certain temps quand il entendit un son… puis un autre…. Bon okay, l’ecole etit ouverte, pour accueillir les nouveaux, mais l’acces aux salles était interdit. Et pourtant quelqu’un jouait de la basse ! c’était qui le petit con ? il sortit donc de sa salle pour aller voir. Ses baguettes a la main, son jean dechiré, ses vanns slip’ons au pieds, une simple chemise noir sur le dos, et ses eternelles lunettes rouges sur le nez, il debarqua en force dans la salle d’où provenait la musique, en faisant coulisser violement la porte d’un coup de pompe ! il ne prit même pas le temps de regarder qui était dans la salle qu’il se mettait déjà a l’engueuler !


« p’tain, mais c’quoi c’bordel !! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-evil.forums-actifs.com/
Lee Sae Rin
Prof
avatar

Date d'inscription : 30/05/2012
Messages : 12

MessageSujet: Re: Perdue dans quelques notes... [Pv Sokar]   Lun 11 Juin - 19:10



Chaque son profond, émis par l'instrument divin, emmenait de plus en plus loin ma conscience. Comme dans un océan de coton, doux et moelleux à la fois, j'oubliais ce que j'étais, qui j'étais, telle une transe apaisante. C'était souvent le cas quand je touchais une basse. Le contact était fusionnel... Si seulement ça pouvait être le cas avec les gens, une symbiose et une harmonie parfaite entre les esprits. Il m'était impossible d'expliquer d'où je trouvais l'inspiration pour jouer, seuls les cordes et mes mains décidaient de tout. Quand je devais jouer plusieurs fois un morceau, ou qu'il devait être composé, je m'enregistrais toujours, la basse couplé à un système de reconnaissance de note et de rythme. Fini les soucis de transcriptions sans fin.

Tiens, il me semble avoir entendu quelque chose au loin. Et ça se rapproche. Je dirais même plus que ça cause... Ça cause ? OMG ! Je fus sortie d'un coup de mon rêve agréable. Qui ou quoi avait osé me déranger de ma zen attitude ? Physiquement, rien n'avait changé, la même posture, rien ne cilla. Seule la mélodie vira brusquement, un peu saccadée, comme traduisant mon agacement. Mes yeux s'ouvrirent doucement. Mes jambes serrées dans un collant rouge et un bout de jean usé, chaussées de creepers noires à liseret blanc battaient le rythme de manière plus appuyée. Doucement, ma tête bascula dans sa position initiale, masquant en partie mon visage par mes cheveux à peine décoiffés. J'étais rarement de bonne humeur quand on me dégageait de la sorte de mon petit moment de calme personnel. Le célèbre tic agacé des coréens se fit entendre. Je toisais de travers l'asticot guindé dans une chemise noire 3 fois trop grande pour lui, son jean qui transformait ses jambes en allumettes et le pompon, les ma-gni-fi-ques binocles rouge ringard. De plus, il était de type occidental. Il causait quoi, lui ? Japonais ? Anglais ? Autre chose ? Mouais, lui, j'allais le bouffer tout cru. Sans parler que j'appréciais guère la façon dont il se tenait face à moi. Manière nonchalante, les baguettes de batteries dans les mains, genre j-me-la-pète-grave-et-fais-gaffe-à-ta-tronche-de-cake... Cette pensée m'arracha un sourire mauvais. Petit hic cependant, il semblait au moins aussi âgé que moi, et ça, ça me foutais un vieux doute. Je n'aimais pas ça. Tant pis, j'allais me marrer.

Ce devait bien faire 5 bonnes minutes que j'avais arrêté de joué sans broncher. C'est alors que je décidais de me lever, aussi silencieusement que d'habitude, de remettre les réglages initiaux de l'ampli avant de l'éteindre et de ranger soigneusement le matériel emprunté à sa place. Non, je ne l'ignorais pas, je préférais juste éviter d'autres soucis d'ordre matériel, vu ma réputation... (cf, ma présentation... Sae Rin a explosé une guitare sur la tête de son ancien guitariste...) Sait-on jamais. Alors que j'allais ouvrir le bec, la phrase qu'il avait prononcé me revint à l'esprit...

Je pivotais calmement et lâcha un "oui ?" nunuche à souhait. Machinalement, je remis ma frange correctement et me recoiffa sommairement avant de continuer sur un ton plus dur.

"Ce n'est pas un bordel, mais une simple impro à la basse inspiré de Rock you like a hurricane de Scorpions, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué. Je ne vois d'ailleurs pas en quoi cela peut être qualifié de "bordel" puisque nous sommes bien dans une école de musique, si je ne m'abuse."

Micro pause, histoire de laisser le temps d'assimiler ma tirade.

"A moins que vous considériez le rythme basique de votre batterie plus varié et plus mélodieux qu'une seule de ces guitares, ici présentes ? Dans ce cas, je comprendrai que ce que j'ai pu jouer vous ai déplu... Et je m'en excuse."

Sur ces mots, mon corps fit une micro courbette avant de traverser la pièce, direction la porte, empoignant au passage la housse contenant ma basse chérie, dont la poche avant était customisée par mes soins au début de ma carrière. Une fois la porte passée, mon autre main valide agrippa la poignée d'une de mes valises. Un murmure balancé a mi-voix avant d'amorcer mon départ.

"Puisque je déplais à monsieur, je m'en vais... Tsss, pourquoi j'ai écouté ce Jonathan Edenbridge, je perds mon temps ici..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sokar
Prof
avatar

Localisation : ...
Date d'inscription : 16/02/2010
Messages : 26

MessageSujet: Re: Perdue dans quelques notes... [Pv Sokar]   Lun 25 Juin - 20:21

Nan mais ca y‘est ! ca lui petait deja les noix ! nan mais serieux quoi… pourquoi les filles c’est aussi pete couille ? ca rale tout le temps, ca rale tout le temps et celle la en plus, se prenait pas pour de la merde ! « cemorceau c’est… gnagnagna », c’qu’on s’en tamponne de c’que c’est ? est ce que le Dead Alive avait la tête d’un mec qui a essayé, l’espace même d’un instant, de reconnaitre le morceau joué ? nan, il s’en balance ! les lieux sont sensés être deserts, il entend du bruit, il vient gueuler, c’tout, ca va pas plus loin ! bon, après, c’tait pas un eleve, mais bon ! quand on compare le nombre d’eleves au nombre de profs, bah on part plus sur l’hypothese que ca soit un merdeux qu’un prof, donc premier reflex, on gueule !! Si elle est pas contente la grognasse c’son probleme !

Après… c’tait p’tet la nouvelle prof dont Jonathan lui avait causé. Celle qui, selon les dires de son directeur, « defonce ses zikos comme toi… après ta prestation de c’t’été, une collaboratrice ca pourra te rassurer !! »…. Mais quel connard ce type ! c’est vrai que c’était gentil a lui de le lui rappeler. Après tout, c’pas comme si il esperait qu’aucun de ses eleves n’ai vu la video. … Mais bon, c’tait Oprah quand même. Donc pour en revenir au sujet, ca d’vait être elle la coreenne qui s’était bastonnée avec un d’ces potes sur un plateau télé…. Bah elle avait quand même l’air relou !

Sokar la regarda donc jouer sa star sans rien dire. C’est fou comme tout les ans, les nouveaux profs s’prennent toujours trop au serieux ! puis sans même repondre quoi que ce soit lui tourna le dos et retourna dans sa salle ou il continua de mettre les batteries en place ! c’que mine de rien, a la base, il était venu pour ca lui… bosser !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-evil.forums-actifs.com/
Lee Sae Rin
Prof
avatar

Date d'inscription : 30/05/2012
Messages : 12

MessageSujet: Re: Perdue dans quelques notes... [Pv Sokar]   Dim 31 Mar - 19:08

Le simple fait que... l'intrus, la chose, le truc, l'individu... Oui, "individu" c'est quand même un tantinet plus sympa. Donc je disais, le simple fait que l'individu m'ignore, mais alors totalement, me fit hausser un sourcil, l'air dubitatif. Oulà, depuis quand j'arrivais à soûler les gens au point qu'ils me snobent direct ? Aller bim dans ton ego ma vieille ! En même temps, je l'avais bien cherché. Réaction excessive, retour vexant.

Alors que je m'éloignais d'un pas décidé vers une destination incertaine, je finis par ralentir. Un simple coup d'oeil suffit pour m'indiquer qu'il retournait calmement d'où il était venu, d'une des salles de cours plus loin dans le couloir. Bon, je faisais quoi, moi ? J'ignore aussi l'incident et je cherche l'administration, ou bien ça attendra et je fouine un peu. Ce n'est pas un élève et je n'aime pas me prendre le chou à cause d'un inconnu au bataillon. Bon, OK, d'un autre point de vue, je suis aussi une inconnue au bataillon, surtout s'il est prof depuis un petit nombre d'année ici. Ma bouche se tordit d'indécision. Oh et pis mer... credi. Ahem. J'aurai un peu de temps plus tard pour me prendre le chou avec les formalités d'intégration. On va dire ça comme ça.

Il fallait d'abord que je me calme, agresser un pauvre type juste parce qu'il a eu le malheur de m'interrompre, c'était un peu déplacé. Déplacé ? Non, carrément odieux, surtout que je m'étais incrustée sans demander à qui que ce soit. (A noter, quand même, que les portes ne sont pas fermées à clé en dehors des cours...) Quelques respirations contrôlées et me voilà zen, ou presque. Je reviens donc sur mes pas, scrutant au travers du hublot de chaque porte à la recherche du batteur snobinard. Quelques minutes passèrent ainsi qu'un certain nombre de hublots. Je m'apprêtais à abandonner à cette ènième porte, lorsqu'en descendant de la pointe de mes pieds, j'aperçu un mouvement vague. Mes creepers rebasculèrent et là, miracle, l'allumette à la chemise trop grande était en train de déplacer une batterie, probablement pour préparer la rentrée.

C'est à ce moment que choisit mon neurone pour se réveiller. C'est bien mignon de l'avoir retrouvé, mais maintenant, je fais quoi ? Je dis quoi ? Honnêtement ? Ben, j'en sais rien mon p'tit bonhomme. Je sens encore que je vais devoir improviser...

La porte s'ouvrit doucement sans grincement, et ma petite tête brune ébouriffée passa dans l’entrebâillement. Bon autant jouer franc-jeu. Je m'éclaircis la voix afin d'attirer son attention et lui dis sur un ton un peu gêné :

"Désolée de vous déranger à nouveau, mais je viens vous présenter mes excuses. Je ne pensais pas vous déranger, et encore moins agir de la sorte."

Petite pause, dont profita ma gêne pour se matérialiser sur mon visage en une petite mine. Mon dieu que je détestais ma foutue expressivité. Alors pour faire diversion je lance, l'air de rien, avec un sourire sincère :

"Vous voulez de l'aide ? (Autant commencer sur de meilleures bases, ça ne coûte rien.) Ah, et je suis Mademoiselle Lee, Lee Sae Rin."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Perdue dans quelques notes... [Pv Sokar]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Perdue dans quelques notes... [Pv Sokar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» calo sera sur la FZ officielle dans quelques minutes.
» Dans les steppes de l'Asie centrale ( Borodine )
» Caler des notes avec précision
» Longueur des notes avec Fruity loops
» Quelque chose dans la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ecole :: Salles de Cours :: Salle de guitare/basse-